1

Les dangers insoupçonnés de la biologie de synthèse

Dominique Bourg s’entretient avec Nicolas Bouleau (photo ci-dessus) à propos de son prochain ouvrage, Ce que Nature sait, La révolution combinatoire de la biologie et ses dangers, à paraître en janvier 2021 aux Puf (collection « Écologie en questions »). Il s’agit pour ce mathématicien de clarifier les bases épistémologiques de la biologie de synthèse, afin de montrer la spécificité du risque attaché à ce type d’expérimentation. Couper, transférer des segments, essayer des contextes sur les molécules de l’hérédité modifiées, ne sont pas des opérations qui relèvent de la pensée scientifique classique. Ceci donne à la biologie moléculaire une inventivité à profusion qui encourage la créativité des chercheurs. Cette créativité constitue une audace tout à fait profitable à l’innovation économique, mais écologiquement dangereuse, car marquée au sceau d’une ignorance insurmontable.




La fin des métropoles

Développement de la proposition 15 du livre Retour sur Terre

« Nous avons vécu avec une idéologie du toujours plus qui est, ce que j’appelle, la ville productiviste. Cette conception de la ville nous a conduit au pied du mur (…). Regardons les cités-jardins d’Angleterre, peuplés de 35’000 habitants au maximum, elles préfigurent les écopolis du futur ».
Thierry Paquot est philosophe de l’urbain.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




Reconquête paysanne

Développement des propositions 12 – 13 – 14 du livre Retour sur Terre

« On a besoin de former des néo-ruraux maintenant et massivement (…). Les paysans de demain sont déjà nés mais ignorent qu’ils seront paysans ».
Pablo Servigne est ingénieur agronome, docteur en biologie et spécialiste des questions d’effondrements et de transition.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




35 propositions chocs

L’objectif du livre « Retour sur Terre – 35 propositions »

« Nous ne prônons pas un arrêt brutal de l’économie, mais une transition qui passe par des mesures radicales, car la situation à laquelle nous faisons face est elle-même radicale. Il s’agit de prendre conscience du champ des possibles pour l’investir pleinement et sortir de cette fatalité qui consiste à nous faire croire depuis des décennies qu’il n’y a pas d’alternatives».
Johann Chapoutot est historien, professeur à l’Université Paris Sorbonne et membre du collectif auteur du livre « Retour sur Terre – 35 propositions » publié aux PUF.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




Baisser le prix des produits durables

Développement de la proposition 11 du livre Retour sur Terre

Comment rendre une poêle en aluminium recyclée moins chère qu’une poêle standard ? En réduisant en aval la TVA sur les produits durables, et en taxant en amont de la chaîne de valeur, le pétrole, le gaz et le charbon. De quoi lever 1’000 milliards de dollars par an pour financer la transition.
Romain Ferrari, entrepreneur et président de la Fondation 2019 pour une économie écologique.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




Abandonner le PIB

Développement de la proposition 1 du livre Retour sur Terre

« Le moment est historique pour abandonner une bonne fois pour toutes le PIB et la croissance et donner la priorité aux indicateurs de bien-être humain ». Eloi Laurent, économiste, professeur à l’Ecole de management et de l’innovation de Sciences Po à Paris.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




La carte carbone

Développement de la proposition 4 du livre Retour sur Terre

Rationner nos litres d’essence à travers une carte carbone, l’idée n’est ni neuve, ni très séduisante pour les consommateurs que nous sommes. Pourtant cette carte serait plus juste, plus égalitaire et surtout plus efficace que les taxes carbones.
Mathilde Szuba, docteure en sociologie de l’environnement, maître de conférence à Sciences Po Lille et membre de l’institut Momentum.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.




Diminuer notre empreinte matérielle

Développement de la proposition 4 du livre Retour sur Terre

« Il ne faut pas se mettre à dos la société civile et les agents économiques tout de suite, il faut les emmener avec des mesures incitatives très fortes ». Romain Ferrari, entrepreneur et président de la Fondation 2019 pour une économie écologique.

Un podcast C’est quand qu’on va où ? de la Fondation Zoein.