#GENERATION21 : Les équipes

6 pays représentés par 6 équipes d'étudiants d'universités et d'écoles françaises vont passer 5 semaines à élaborer leur vision de la COP21 en respectant les contextes et les enjeux des pays qu'il représentent...

DELEGATION – BRESIL

universite-caen-bresil

Etudiants du Master Gouvernance des Risques et de l’Environnement (GREEN) à l’Université de Caen

 

Contexte pays

Le Brésil, qui est composé 26 Etats fédéraux, est occupé par une population de 201 millions d’habitants répartis sur une superficie de 8,5 millions de kilomètres carrés. Associé aux B.R.I.C.S, le Brésil est un pays dit « en voie de développement » du fait de sa forte croissance économique. Son PIB, qui témoigne de l’accélération progressive de ses activités, était en 2013 de 2,246 milliards de dollars USD et de 2,346 milliards en 2014.

Bien que le Brésil ne se soit pas encore exprimé sur ses objectifs en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, et ait à ce propos fait l’objet d’un rappel à l’ordre de la part de l’Union Européenne, il est, au même titre que les autres Etats, concerné par la COP21. En effet, le pays contribue à 3.1% du total des émissions mondiales et est sujet à de massives déforestations.  

DELEGATION – CANADA

universite-paris-dauphine-canada

Etudiants du Master Développement Durable & Responsabilité des Organisations à Paris-Dauphine

  

DELEGATION – CHINE

universite-lausanne-chine

Etudiants du Module Ecopolitique globale à l’Université de Lausanne

  

Contexte pays

La Chine, nid d’activité majeur à l’échelle mondiale, compte 1,357 milliards d’habitants sur une superficie de 9,68 millions de kilomètres carrés. Avec un PIB mesuré à plus de 11 milliards de dollars USD en 2015 contre 9 milliards en 2013, la Chine a une économie montante et est en phase constante de développement de ses activités.

Responsable du quart, soit 25%, des émissions de gaz à effet de serre mondiales, la Chine est l’émetteur le plus important du monde, juste devant les Etats-Unis, et s’engage à réduire de 60 à 65% ses émissions par rapport à 2005 d’ici 2030. Les dernières estimations font état d’un possible pic des rejets chinois vers 2030 ; un pic qui pourrait culminer à 15 Gt CO2 par an : quasiment moitié plus qu’actuellement. Selon la Banque Mondiale, les problèmes environnementaux de la Chine lui coûtent entre 3 et 6 points de PIB chaque année. Une incitation de plus à rendre son industrie plus verte. Ses priorités pour s’aligner sur les objectifs écologiques mondiaux sont investissement plus important dans les énergies propres du pays et une amélioration de son efficience énergétique ainsi qu’un meilleur contrôle de la pollution de l’environnement. La Chine s’engage également à se détacher, au moins partiellement, du charbon.

DELEGATION – ETATS-UNIS

sciences-po-rennes-g21us

Etudiants du Master 2 « Ingénierie de la Prospective et Concertation : Energies Renouvelables et Développement Territorial » à Sciences Po Rennes

  

Contexte pays

 

Avec une population de plus de 308 millions d’habitants répartis sur 9 millions de kilomètres carrés, l’économie américaine, malgré la crise financière 2008, a sensiblement repris son cours en 2010 et demeure représentative d’une activité importante, ce qui est traduit par son PIB annuel, enregistré à 17 049 milliards de dollars USD en 2014. Les Etats-Unis représentent en effet, aux côtés e la chine et de l’Union européenne, une puissance économique mondiale.

Les Etats-Unis représentent le second plus gros émetteur de gaz à effets de serre au monde puisqu’ils délivrent à eux seuls 15% des émissions mondiales, et se sont engagés à réduire de 26% d’ici 2025 leurs émissions par rapport à 2005. Cet engagement, toujours en cohérence avec l’objectif de réduction des 2°C, a initialement été pris lors de la signature de l’accord bilatéral conclu entre la Chine et les Etats-Unis en novembre 2014. Parmi les mesures prises par la Maison Blanche en faveur de cet objectif écologique figurent la mise en place de normes imposées depuis trois ans aux constructeurs automobiles pour réduire la consommation de carburant des voitures et camions, ainsi qu’une meilleure prise en compte de l’efficacité énergétique des bâtiments au moment de leur construction. Les Etats-Unis se sont de plus engagés à faire des efforts supplémentaires en limitant par exemple les émissions de méthane et d’hydrofluorocarbures (HFC), deux puissants gaz à effet de serre. 

DELEGATION – INDE

universite-paris-saclay-g21inde

Etudiants du Master 2 Gouvernance de projets de développement durable à Paris Saclay

  

Contexte pays

L’Inde est le deuxième pays le plus peuplé et le septième pays le plus grand du monde. En 2014, l’économie indienne est la dixième du monde en PIB nominal et la troisième en PIB à parité de pouvoir d’achat. L’Inde est considérée comme un nouveau pays industrialisé, cependant certains problèmes comme la pauvreté, l’analphabétisme et la corruption restent très importants. Avec 1, 27 milliards d’habitants et ses 3 287 263 km², l’Inde compte pour 5,1% des émissions mondiales.

Le Premier ministre Narendra Modi, a déclaré avant de partir pour sa visite de trois jours en France le 9 avril 2015 que l’Inde n’était pas prête à sacrifier sa croissance sur l’autel du changement climatique. Ainsi, aucune contribution n’a été déposée pour l’instant en amont de la COP21. En effet, les pays nouvellement industrialisés estiment qu’ils ne doivent pas être tenus responsables des émissions qui ont permis le développement économique des pays occidentaux. L’Inde est également vulnérable à la hausse du niveau des mers avec un littoral qui s’étend sur plus de sept mille kilomètres. Le déclin de la productivité agricole, ainsi que les hausses d’évènements météorologiques extrêmes comme la mousson, cyclones, sont également de forts enjeux.

DELEGATION – UNION EUROPEENNE

universite-lausanne-union-europeenne

Etudiants du Master 2 Gouvernance de projets de développement durable à Paris Saclay

  

Contexte

L’Union Européenne, qui compte 507 millions d’habitants répartis à travers ses 28 pays membres et sur une superficie de 4 millions de kilomètres carrés, enregistrait en 2014 un PIB de 13 920,541 milliards d’euros. Si la population de l’Union Européenne ne représente que 7,3% de la population mondiale, le continent est pourtant l’une des première puissances commerciales au monde, et détient une place majeure en termes d’exportation de services, ses échanges commerciaux avec le reste du monde représentant environ 20% du volume total des importations et exportations mondiales.

Du fait de son importante activité industrielle, l’Union Européenne compte parmi les pays qui émettent le plus de gaz à effet de serre. En effet, elle participe à 9% des émissions mondiales et s’est par conséquent engagée, d’ici 2030, à réduire ses émissions de 40% par rapport à 1990. La trajectoire qu’elle a annoncée est en cohérence avec l’objectif générale des – 2 °C (agence d’évaluation environnementale des Pays-Bas). Avec cet engagement, l’UE espère réduire les 12 tonnes de gaz à effet de serre émises par chaque Européen en 1990 à 6 tonnes équivalent CO2 par an en 2030. L’ensemble des pans de l’économie sera mis à contribution: les secteurs industriels et énergétiques, mais aussi les déchets, l’agriculture, la forêt et les changements d’usage des terres.

SECRETARIAT GENERAL

sciences-po-st-germain-en-yvelines-sg

Etudiants de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

COMMUNICANTS

communication-sciences-po-bordeaux

Etudiants du Master Communication publique et politique de Sciences Po Bordeaux

L’équipe de communicants conseille les équipes pour formaliser, dynamiser et maitriser leur communication sur les réseaux sociaux et vis-à-vis des médias. Les étudiants sont en charge de la structuration du discours, et soutiennent les délégations dans leurs stratégies d’engagement. Leur objectif : donner le maximum de visibilité en ligne aux propositions des délégations, afin de faire adhérer le maximum de personnes.

LA REDACTION DE DIRECT21

IEJ

Etudiants l’Ecole Européenne de journalisme

L’équipe de journalistes est en charge de la couverture médiatique du challenge afin de mettre en avant les propositions des délégations et d’analyser les négociations pour obtenir un accord global. 

Les étudiants sont en charge du travail d’enquête et de la rédaction des articles du média officiel du challenge : Direct21

Leur objectif : permettre à l’opinion publique de comprendre l’enjeu de ces négociations et faire valoir les propositions des différents pays.

Les livres de la pensée écologique

La pensée écologique, une anthologie

Dominique Bourg & Augustin Fragnière

Découvrir le Livre > Commander sur Fnac.com >
Dictionnaire de la Pensée Écologique

Dictionnaire de la pensée écologique

Sous la direction de Dominique Bourg et Alain Papaux

Découvrir le Livre > Commander sur Fnac.com >
Dictionnaire de la Pensée Écologique

La pensée écologique, une anthologie

Dominique Bourg & Augustin Fragnière

Découvrir le Livre > Commander sur Fnac.com >
Dictionnaire de la Pensée Écologique

Dictionnaire de la pensée écologique

Sous la direction de Dominique Bourg et Alain Papaux

Découvrir le Livre > Commander sur Fnac.com >
Dictionnaire de la Pensée Écologique